Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 19:26
Février 2021 au Crêt du Ris

« Saules et peupliers
Oyats roseaux liés
Aux brouillards plaintes
Des âmes privées de paix

Qui parle ? je n'entends
Que le souffle du vent
Le passage du vent
Le craquement du bois

Mort au bord de l'étang
Je marche je ne vois
Que l'ombre devant moi
L'ombre du revenant. »

"Cette âme perdue" de Jean-Claude Pirotte

Né à Namur le 20 octobre 1939 et mort le 24 mai 2014, écrivain, poète et peintre belge. Il est devenu un des piliers de la littérature belge d'expression française.

Notamment ‘’Expédition nocturne autour de ma cave’’ :

« Le vin, la littérature, la peinture, la musique, la philosophie même ne sont pas des ornements de la vie. Ils sont la vie même, qui n'est tissée que de confidences. »

Le Crêt du Ris aime Jean Claude Pirotte !

Partager cet article
Repost0
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 19:25
Le Chateau de la Flèchère, à Blacé en Beaujolais

Le Chateau de la Flèchère, à Blacé en Beaujolais

Au loin le village de Salles en Beaujolais,

Au loin le village de Salles en Beaujolais,

 

La bas dans la vallée
L'arc-en-ciel de janvier
Va bientôt caresser
Le cloitre et le clocher ...

« Déjà je vois sous ce rivage
La terre jointe avec les cieux,
Faire un chaos délicieux
Et de l’onde et de leur image. »
Jean Racine (1639-1699)

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 15:55
Octobre 2020 au Crêt du Ris
Octobre 2020 au Crêt du Ris
L'aubépine

L'aubépine

L'aubépine, le prunellier et le fusain colorent les bords de nos chemins ombragés près des vignes.

Dans la Grèce antique, l'Aubépine était un symbole de protection et de pureté dont ont parait les chambres nuptiales et les berceaux afin de chasser les mauvais esprits.
Le nom allemand de «Christdorn» (épine du Christ) évoquent une légende selon laquelle la couronne d’épines du Christ aurait été faite de rameaux d’aubépine.

 

Le prunellier qu'on appelle "p'lossier" en Beaujolais (pelossier)

Le prunellier qu'on appelle "p'lossier" en Beaujolais (pelossier)

Le pelossier ou prunellier, épine noire, “épinette” ... a des rameaux noirâtres qui lui ont valu son affiliation à la sorcellerie et son surnom d’Épine noire, par opposition à l’Aubépine, appelée l’Épine blanche, protectrice qui conjurait le mauvais sort.

 

Le fusain

Le fusain

Même si les jolies baies du fusain d'Europe sont inoffensives pour les oiseaux, sachez qu'elles sont toxiques pour l'homme. Carbonisé en vase clos, son bois produit le fusain, un charbon de bois très apprécié des dessinateurs ;  de couleur jaune, son bois était parfois utilisé en sculpture et il servait aussi à fabriquer des lardoires et des fuseaux de rouet.

L'automne est bien là ...

L'automne est bien là ...

« Quelques mots gribouillés sur un bout de dorure
Crèvent le ciel brumeux d’un riant gonfanon
Qui claque dans le vent comme chair de fanon
Sous le fil d’un pinceau barbouillé de peinture.

Les oiseaux ont tiré des brins de couverture
Sur leur nid habillé d’un flamboyant pennon
Où viennent se blottir des morceaux de linon
Que le brouillard colore d’une fine gerçure.

A la source où buvaient l’abeille et le lézard
Désormais on entend s’abreuver le blizzard
Qui bientôt soufflera sur les prés de la plaine.

C’est l’automne qui passe au-dessus des buissons
Habillant la forêt de son souffle de laine
Où parfois un renard cache ses nourrissons.
»

Nostalgique regard
Francis Etienne Sicard ©2014

Partager cet article
Repost0
24 juin 2020 3 24 /06 /juin /2020 15:48
Mai 2020 au Crêt du Ris

Le mois de mai ! Le mois des fleurs, des couleurs et des odeurs ...

« La campagne éperdue, et toujours plus éprise,
Prodigue les senteurs, et dans la tiède brise
Envoie au renouveau ses baisers odorants ;
Tous ses bouquets, azurs, carmins, pourpres, safrans,
Dont l’haleine s’envole en murmurant : Je t’aime !
Sur le ravin, l’étang, le pré, le sillon même,
Font des taches partout de toutes les couleurs ;
Et, donnant les parfums, elle a gardé les fleurs ;
Comme si ses soupirs et ses tendres missives
Au mois de mai, qui rit dans les branches lascives,
Et tous les billets doux de son amour bavard,
Avaient laissé leur trace aux pages du buvard ! »

Victor Hugo (1802-1885)              Premier mai - Les contemplations

Mai 2020 au Crêt du Ris

La 19ème randonnée des Caudalie est malheureusement annulée ...

Mai 2020 au Crêt du Ris
Mai 2020 au Crêt du Ris

Retour de la digitale aux abords des vignes - très belle et mystérieuse, mais surtout toxique !

Mai 2020 au Crêt du Ris

Les coquelicots m'ont chuchoté à l'oreille « Morituri te salutant ... » et sans hésitation je les ai épargnés 😍

Mai 2020 au Crêt du Ris
Mai 2020 au Crêt du Ris
Partager cet article
Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 18:09
Avril 2020 au Crêt du Ris

Au loin la belle église romane construite par quelques moines de Cluny dans les années 950 ... Ils ont alors commencé à défricher, car l'endroit était couvert de hêtres et de chênes - c'est à l'ombre des forêts que fut fondé le monastère (Prieuré de Saint Martin de Salles). Tout près, les troupeaux de cochons étaient engraissés avec les faines et les glands.

Ils plantèrent aussi la vigne sur des terres incultes proches. Et dès cette époque reculée, la vigne fut la gloire du Beaujolais. Ces occupations silencieuses occupèrent nos moines pendant près de trois siècles.

D'après le livre d'Eugène MÉHU - Salles en Beaujolais - Le Prieuré des Bénédictins de Cluny et le Chapitre noble des Chanoinesses Comtesses - 1910

 

Avril 2020 au Crêt du Ris

« Mais la nature est là qui t'invite et qui t'aime ;

Plonge-toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours

Quand tout change pour toi, la nature est la même,

Et le même soleil se lève sur tes jours. »

Lamartine (1790 – 1869)

Le vallon

Avril 2020 au Crêt du Ris
Avril 2020 au Crêt du Ris

« Nature au cœur profond sur qui les cieux reposent,

Nul n'aura comme moi si chaudement aimé

La lumière des jours et la douceur des choses,

L'eau luisante et la terre où la vie a germé. »

Anna de Noailles (1876-1933)

L'offrande à la nature.  

Recueil : Le cœur innombrable (1901).

Avril 2020 au Crêt du Ris

Corona virus ... (suite)

Avril 2020 au Crêt du Ris

Partager cet article
Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 18:31
La doucette

La doucette

Ces plantes "sauvages" comestibles trouvées le long des chemins de vignes et des prés ...

Mars 2020 au Crêt du Ris

L'ail sauvage.

Attention à ne pas confondre avec d'autres plantes qui lui ressemblent mais qui sont toxiques !

L'ail sauvage a une tige creuse et sent l'ail

Mars 2020 au Crêt du Ris

Le cresson des vignes (Cardamine hirsute) - Ses feuilles froissées entre les doigts, exhalent l'odeur soufrée de cresson

 

Mars 2020 au Crêt du Ris

Le lierre terrestre. (Glechoma hederacea)

C'est une espèce de plantes dont les menthes font partie.
Usage historique : jadis, le lierre terrestre, était considérée comme une plante magique associée à la magie blanche.
C’est une plante mellifère dont le goût peut relever les salades ou les soupes. Les fleurs servent parfois pour décorer les gâteaux. On peut confire le lierre terrestre qui accompagnera des fromages frais comme la faisselle.
Sa floraison précoce en mars-avril et durant jusqu’à l’automne, en fait l’une des premières fleurs de l’année et d’autant plus précieuse pour les insectes se nourrissant de nectar et notamment les bourdons.

Mars 2020 au Crêt du Ris

L'oseille sauvage. L'oseille se cuit en soupe, purée, omelette, excellent avec le poisson.

Les oseilles renferment de l'acide oxalique qui leur confère leur acidité caractéristique. L'acide oxalique produit des oxalates solubles qui sont irritants pour l'organisme et peuvent provoquer la formation de calculs et inhiber l'absorption du calcium.
L'oseille doit donc être employée avec modération.

 

Mars 2020 au Crêt du Ris

Le pissenlit.

Le nom « pissenlit » est attesté dès le XV e siècle ; il provient des propriétés diurétiques de la plante, littéralement « pisser en lit ».
Le pissenlit est également appelé "dent-de-lion", en raison de ses feuilles très découpées, ce qui a d'ailleurs donné le mot "Dandelion" en anglais, qui vient précisément de cette version française du mot.

 

C'est la pleine saison des chatons !!!

Mars 2020 au Crêt du Ris

Les chatons du saule.

Généralement, aucun insecte ne vient polliniser ces chatons. Ici, le vent fait tout le travail, de manière un peu aléatoire même et sans aucune garantie de résultat. Ainsi les arbres produisant des chatons sont ce que certains botanistes appellent des « arbres sociaux ». Ils vivent en groupe, tout près les uns des autres. C'est le cas des peupleraies et des hêtraies. Mais aussi des arbres de la famille des bétulacées comme les aulnes, les charmes, les noisetiers...

Cette technique des épis à l'air possède également la fâcheuse faculté de provoquer les allergies au pollen.

Mars 2020 au Crêt du Ris

Corona virus ... Bon, et bien faut rester à la maison ...

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2019 1 30 /12 /décembre /2019 16:09
Décembre 2019 au Crêt du Ris

Le givre ce matin du 5 décembre annonce l'arrivée prochaine de l'hiver.

Sera t-il aussi doux que l'an passé ?

Décembre 2019 au Crêt du Ris

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2019 7 29 /12 /décembre /2019 16:06
Novembre 2019 au Crêt du Ris

« Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards ! »

 

L’automne

Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques

Novembre 2019 au Crêt du Ris

L'étang du Crêt du Ris

L'étang du Crêt du Ris

« Que c’est une chose charmante

De voir cet étang gracieux

Où, comme en un lit précieux,

L’onde est toujours calme et dormante !

Mes yeux, contemplons de plus près

Les inimitables portraits

De ce miroir humide ;

Voyons bien les charmes puissants

Dont sa glace liquide

Enchante et trompe tous les sens. »

 

Jean RACINE

L’étang

Partager cet article
Repost0
30 juin 2019 7 30 /06 /juin /2019 15:02
Janvier 2019 au Crêt du Ris
Sarments

Sarments

Pluie

Pluie

10 janvier 2019

10 janvier 2019

Giboulée de neige

Giboulée de neige

Janvier 2019 au Crêt du Ris
23 janvier 2019 au Crêt du Ris

23 janvier 2019 au Crêt du Ris

« Ô fins d'automne, hivers, printemps trempés de boue,
Endormeuses saisons ! je vous aime et vous loue
D'envelopper ainsi mon cœur et mon cerveau
D'un linceul vaporeux et d'un vague tombeau.

Dans cette grande plaine où l'autan froid se joue,
Où par les longues nuits la girouette s'enroue,
Mon âme mieux qu'au temps du tiède renouveau
Ouvrira largement ses ailes de corbeau.

Rien n'est plus doux au cœur plein de choses funèbres,
Et sur qui dès longtemps descendent les frimas,
Ô blafardes saisons, reines de nos climats,

Que l'aspect permanent de vos pâles ténèbres,
- Si ce n'est, par un soir sans lune, deux à deux,
D'endormir la douleur sur un lit hasardeux. »

 

Charles BAUDELAIRE

1821 - 1867

Brumes et pluies

Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 13:58
Novembre 2018 au Crêt du Ris

« Voici que la saison décline,
L’ombre grandit, l’azur décroît,
Le vent fraîchit sur la colline,
L’oiseau frissonne, l’herbe a froid. »

Victor Hugo, Dernière gerbe

Novembre 2018 au Crêt du Ris
Novembre 2018 au Crêt du Ris
Dernière grappe de gamay ...

Dernière grappe de gamay ...

Quelques pieds de vigne, cépage chardonnay, dans les vignes du Rocher.

Quelques pieds de vigne, cépage chardonnay, dans les vignes du Rocher.

Planète chardonnay ... et soudain une folle envie de croquer l'univers !

Auguste Texier
Auguste Texier

Auguste Texier

En cette année anniversaire de la fin de la première guerre mondiale  (1914-1918), comment ne pas avoir une pensée pour Auguste Georges TEXIER mort à l'age de 21 ans ... le 26 septembre 1918 ...

2ème canonnier,  conducteur au 456ème

 régiment d'artillerie lourde.

Croix de Guerre.

Partager cet article
Repost0

  • Gérard

Deezer

"Tu dis que c'est l'heure de vivre,

Que le moment de vivre est court,

Que ton dieu veut que l'on s'enivre

De parfum, de vin et d'amour ! "

Anna de Noailles

 

Recherche

Visites

Compteur Global

DEEZER Crêt du Ris