Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 08:28
Arc en ciel au Crêt du Ris, entre neige et soleil ...

Arc en ciel au Crêt du Ris, entre neige et soleil ...

«… Mais peut-être qu’un jour, naufragé sur la grève,
Je connaîtrai la fleur qui vient hanter mon rêve
Et pousse dans un jardin aux couleurs d’arc en ciel.

Elle saura me garder et soigner ma détresse,
Elle sera ma princesse, mon horizon, mon ciel
Pour aller jusqu’au bout des chemins de tendresse.»

Antoine Livic, Chants d’écume suivi de Fleurs fanées, 2017

 

Antoine Livic ISBN : 2368684220
Éditeur : Stellamaris (02/09/2017)

Résumé :

Dans son petit traité de poésie française, Théodore de Banville soutenait que la poésie est « le seul art complet qui contienne tous les autres » et qu’elle « doit charmer l’oreille, enchanter l’esprit, représenter les sons, imiter les couleurs, rendre les objets visibles, et exciter en nous les mouvements qu’il lui plaît d’y produire ».
C’est cet exercice que tente ici l’auteur, dans ce recueil en deux cahiers.


"Chants d'écumes" se veut un hommage aux hommes de mer, notamment aux pêcheurs d’ici ou d’ailleurs et à leurs compagnes, qui a touché le fils de marin et breton d'adoption que je suis. Dans ces pages, on sent le souffle du vent, l’appel du large, on vit au rythme des marées quand « les fleurs de l’écume/ Restent sur le sable, pour qui n’a plus de rêve ». Au-delà du narratif de scènes saisissantes il nous invite à le suivre vers les îles inconnues des mémoires oubliées : « Voguer, aimer, sombrer, éternels voyages »…

Dans le second cahier, ‘’Fleurs fanées’’, il ranime, de manière très intimiste, à la façon des poètes du 19ème siècle, dans les jardins secrets d’anciens printemps, ces fleurs que le Temps a emporté... : « celle que l'on n'a pas su retenir... » ou « qui ne vécût que le temps d'une rose », dans des sonnets ou des ballades d’une grande sensibilité où il exprime toute sa tendresse pour les êtres aimés.
Stellamaris
Chants d’écume Suivi de Fleurs fanées
Poésie

 

«Enfin de la vraie poésie bien loin de l'hermétisme contemporain ! C'est une langue chantante un vrai régal pour qui aime le classique et le romantique d'une poésie versifiée»

 

Mars au Crêt du Ris
Mars au Crêt du Ris
Mars au Crêt du Ris
Mars au Crêt du Ris
Mars au Crêt du Ris

Entre hiver et printemps ...

Naissance de deux soeurs jumelles au Crêt du Ris !

Naissance de deux soeurs jumelles au Crêt du Ris !

Partager cet article
Repost0
Published by Gérard - dans La campagne beaujolaise
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 17:54
Février 2018 au Crêt du Ris

Lorsque le froid, l'eau et la neige s'unissent ...

Février 2018 au Crêt du Ris

« C'est là un bien grand mystère. (...) rien de l'univers n'est semblable si quelque part, on ne sait où, un mouton que nous ne connaissons pas a, oui ou non, mangé une rose... »

Le petit prince - Antoine de Saint-Exupéry

 

 

Février 2018 au Crêt du Ris

Il neige au Crêt du Ris ...

L'hiver est toujours là
L'hiver est toujours là
L'hiver est toujours là
L'hiver est toujours là
L'hiver est toujours là

L'hiver est toujours là

Février 2018 au Crêt du Ris

Giboulées de neige, au loin, sur la vallée de la Saône

Partager cet article
Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 17:05
janvier 2018 au Crêt du Ris

Quand on est seul dans la vigne avec son sécateur,

et que dans ce calme assourdissant on a

une douce impression de silence et de paix

dans ce brouillard d’hiver,

et d’un vide incertain derrière ce rideau blanc …

janvier 2018 au Crêt du Ris

Granite orangé dans la vigne du "Rocher"

janvier 2018 au Crêt du Ris

Petit captage de source qui a sûrement plus de 100 ans ...

Chateau de la Flèchère à Blacé

Chateau de la Flèchère à Blacé

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 16:42
Décembre 2017 au Crêt du Ris

Trop froid pour sortir, alors une petite balade dans la littérature anglaise :

«How like a winter hath my absence been
From thee, the pleasure of the fleeting year!
What freezings have I felt, what dark days seen!
What old December’s bareness everywhere!
And yet this time removed was summer’s time;
The teeming autumn, big with rich increase,
Bearing the wanton burden of the prime,
Like widow’d wombs after their lords’ decease:
Yet this abundant issue seemed to me
But hope of orphans, and unfathered fruit;
For summer and his pleasures wait on thee,
And, thou away, the very birds are mute:
Or, if they sing, ’tis with so dull a cheer,
That leaves look pale, dreading the winter’s near. »

 

William Shakespeare – Sonnet 97

Le poète est nostalgique ... Alors que c'était l'été ou l'automne, il avait l'impression d'être en hiver parce qu'il était loin de l'être aimé. Il avait froid, les jours semblaient sombres et il se croyait vraiment en décembre.

Ces personnages qui nous ont accompagné et qu'on a aimé ...

Jean d'Ormesson (16 juin 1925 -

 

« S'il y a un Dieu, il est caché, il est ailleurs, il est hors du temps, il n'obéit pas à nos lois et nous ne pouvons rien dire de lui. Nous ne pouvons décréter ni qu'il existe ni qu'il n'existe pas. Nous avons seulement le droit d'espérer qu'il existe. S'il n'existe pas, notre monde est absurde. S'il existe, mourir devient une fête et la vie, un mystère.


Je préfère, de loin, le mystère à l'absurde. J'ai même un faible pour le secret, pour l'énigme, pour un mystère dont la clé nous serait donnée quand nous serons sortis de ce temps qui est notre prison. Kant parle quelque part d'une hirondelle qui s'imagine qu'elle volerait mieux si l'air ne la gênait pas. Il n'est pas impossible que le temps soit pour nous ce que l'air est pour l'hirondelle. Tant pis ! Je prends le risque. Si tout n'est que néant, si les portes de la nuit s'ouvrent et que derrière il n'y a rien, être déçu par ma mort est le dernier de mes soucis puisque je ne serai plus là et que je n'en saurai rien. J'aurai vécu dans un rêve qui m'aura rendu heureux.

 

Je m'amuse de cette vie qui se réduit à presque rien s'il en existe une autre. Les malheurs, trop réels, les ambitions, les échecs, les grands desseins, et les passions elles-mêmes si douloureuses et si belles, changent un peu de couleurs. Avec souvent quelques larmes, je me mets à rire de presque tout. Les imbéciles et les méchants ont perdu leur venin. Pour un peu, je les aimerais. Une espèce de joie m'envahit. je n'ai plus peur de la mort puisqu'il n'est pas interdit d'en attendre une surprise. Je remercie je ne sais qui de m'avoir jeté dans une histoire dont je ne comprends pas grand-chose mais que je lis comme un roman difficile à quitter et que j'aurai beaucoup aimé.
J'ignore s'il y a un Dieu ailleurs, autre chose après la mort, un sens à cette vie et à l'éternité, mais je fais comme si ces promesses étaient déjà tenues et ces espérances, réalisées. Et je souhaite avec confiance qu'une puissance inconnue veille, de très loin, mais beaucoup mieux que nous, sur ce monde et sur moi. »

 

Qu'ai-je donc fait ?

 

 

Johnny Halliday ( -

la belle vie des sixties...

 

 

"Souvenirs, souvenirs
Je vous retrouve dans mon cœur
Et vous faites refleurir
Tous mes rêves de bonheur

Je me souviens d'un soir de danse
Joue contre joue
Des rendez-vous de nos vacances
Quand nous faisions les fous

Souvenirs, souvenirs
De nos beaux jours de l'été
Lorsque nous partions cueillir
Mille fleurs, mille baisers

Et pour mieux garder dans ma tête
Les joies de la belle saison"
Décembre 2017 au Crêt du Ris

Décidemment il ne fait pas très beau ce mois de décembre 2017 !

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 11:37
Novembre 2017 au Crêt du Ris

Bel automne en Beaujolais ; après un été torride les vignes et les arbres vont doucement se mettre en sommeil ...

Novembre 2017 au Crêt du Ris

« Je le vois chevaucher sur son cheval mustang,

Avec ses dépressions, son changement de temps,

Le moment de cueillir les jaunes tournesols,

Un cortège de feuilles qui tombent sur le sol,

 

Des couleurs qui changent, la belle romance,

Fait que dame nature, va être en dormance,

L’arrière saison s’en vient, chez nous tambour battant,

L’arbre pleure ses feuilles, nous nos rêves d’antan,

 

Qu’il soit été indien ou de la Saint Martin,

J’ai bien vu ce matin que l’automne revient,

En entendant le cerf qui bramait sous la lune,

 

Il nous faut maintenant accepter la saison,

Nous n’avons pas le choix restons à la maison,

Il faut de temps en temps penser à sa brune …»

 

Pierre Cléon

Cette fleur de chardon va bientôt s'éteindre

Cette fleur de chardon va bientôt s'éteindre

Plante des terrains arides, cette mauvaise herbe qu'on appelle maintenant adventice ... (politiquement correct). 

Fusain d'Europe (Euonymus europaeus)

Fusain d'Europe (Euonymus europaeus)

Le fusain apporte un peu de gaité dans les buissons qui ont perdu leurs feuilles.

Mais attention, les fruits ainsi que toutes les autres parties de ce bel arbuste sont toxiques !

Novembre 2017 au Crêt du Ris
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 13:13
Octobre 2017 au Crêt du Ris

Malheureusement, il va falloir supprimer le vieux saule, car il commence à détruire les murets de la source ...

La source et le saule à gauche sur la photo

La source et le saule à gauche sur la photo

En 2005, la source était libre de s'étendre et de se répandre ...

Octobre 2017 au Crêt du Ris
Le parc du Chapitre de Salles

Le parc du Chapitre de Salles

Petite balade dans le village

La "cour noble" du Chapitre n'a pas trop changée depuis les années 1780, époque où les comtesses-chanoinesses occupaient les belles maisons situées de part et d'autre de cette grande cour.

« Que de chuchotements dans le Chapitre, que de jolis rêves, que de dénouements tendres! … L'un de ces dénouements fut le mariage d'une des jeunes chanoinesses, Alix Françoise des Roys avec un capitaine au régiment du Dauphin Cavalerie qui s'appelait Pierre de Lamartine ; le grand poète naquit de cette union et ce n'est point le moindre titre de gloire que puisse revendiquer la noble institution de Salles en Beaujolais .

A cette époque, la prieure du Chapitre était Mme Victoire Richard de Ruffey ; elle était fille d'un procureur de la Chambre des Comptes de Dijon : sa jeune sœur, Sophie. Avait épousé à seize ans, un président sexagénaire aux Comptes de Dole, le marquis de Monnier. Sophie, malgré son nom de sagesse, se lassa vite de ce morose époux ; elle s'éprit d'un turbulent gentilhomme provençal, laid, emporté, brutal, grêlé et superbe : Mirabeau ……….. »

Documents sur Salles par G. Lenotre

Paru dans le bulletin n°42 de 1910. Académie de Villefranche et du Beaujolais 

Puis ce fut la Révolution Française de 1789, et tout changea ... encore une autre histoire.

 

Rue du 11 novembre 1918

Rue du 11 novembre 1918

Ces personnages qui nous ont accompagné et que nous avons aimés ...

Jean Rochefort  (29 avril 1930 - 9 octobre 2017)

 

 

Dans un entretien à La Nouvelle République dimanche, l'acteur de 85 ans, futur président du festival du film britannique de Dinard, évoque sans retenue le temps qui passe, sa peur de perdre la mémoire et sa passion pour le beau sexe.

On l'avait quitté prêt à faire ses adieux au grand écran, on le retrouve avec un nouveau projet et plein de choses à dire.  Dans un entretien à La Nouvelle République  ,Jean Rochefort se livre sans tabous sur la vieillesse, les femmes et... le vin.

 

‘’ … Il confie notamment avoir «décliné» sur l'une de ses passions: «le beau sexe». Une passion que l'homme, marié deux fois, qualifie d' «onéreuse». «Trois pensions alimentaires c'est un sacré investissement, a-t-il déclaré. Je me suis marié une première fois à Varsovie pour arracher une fille de ministre au communisme. Je me suis pris pour Don Quichotte. Nous avons eu deux enfants. Puis il y a eu Nicole (Garcia) et notre fils Pierre. A présent, ça fait trente ans que je suis marié et fidèle.»

Autre de ses marottes à laquelle il annonce avoir renoncé pour des raisons de santé: le vin. «Amateur de vin, je l'ai été sans jamais abuser. Mais aujourd'hui, la Faculté me l'a interdit: je ne le supporte plus. C'est fini, comme les rares érections! Toutes ces petites joies enlevées nourrissent le désir de mourir.»

 

Juillet 2015

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 10:20
Septembre 2017 au Crêt du Ris

Vendanges 2017 dans les vignes de la Cadole du Crêt du Ris ...

Des sourires et du soleil, pour ce millésime 2017 ! La bande de copains qui  cueillaient le raisin ici, sur la toute petite parcelle de vigne durant deux  petites heures(*), à laissé place à une équipe de vendangeurs qui a travaillé vendredi 1er septembre pendant une journée ... les vignes se remettent tout doucement d'une période d'abandon ...

Elles reviennent de loin ces vieilles vignes - abandonnées pendant deux ans, puis taillées de nouveau, entretenues et bichonnées, elles nous ont tout de même offert leurs fruits gorgés de soleil ...

La sécheresse, sévère et durable, de cette année a encore réduit un peu la récolte.

(*) On va remettre ça l'an prochain, car lors de nos vendanges "Spéciales Sunny Nights''  le casse-croûte final était le moment le plus long et le plus important.

Septembre 2017 au Crêt du Ris

« Suis-moi du cœur pour voir encore,

Sur la pente douce au midi,

La vigne qui nous fit éclore

Ramper sur le roc attiédi. »

Alphonse de LAMARTINE

La vigne et la maison 

 

Lamartine va nous accompagner le long de cette histoire de vendanges.

Il est un peu de chez nous ... Ses parents se sont rencontrés à Salles en Beaujolais, du temps de la splendeur du chapitre de Salles :

 

''En 1787, une idylle des plus charmantes va se nouer au coeur même de ce nouveau Chapitre. Madame de Lamartine, Chanoinesse à Salles, hébergeait une jeune fille de seize ans, nouvellement arrivée. Monsieur le Chevalier Pierre de Lamartine, venant rendre visite à sa soeur, fut frappé par la grâce et l’esprit de Mademoiselle Alix des Roys.

La jeune recluse et le bel officier s’aimèrent. Le mariage fut célébré le 4 janvier 1790. La même année naissait le futur poète, auteur de l’inoubliable poème 'Le Lac'."

Septembre 2017 au Crêt du Ris
Septembre 2017 au Crêt du Ris
Septembre 2017 au Crêt du Ris
Septembre 2017 au Crêt du Ris
Septembre 2017 au Crêt du Ris

Tous les véhicules sont réquisitionnés pour ces vendanges légèrement ... atypiques.

Septembre 2017 au Crêt du Ris
Septembre 2017 au Crêt du Ris

Les raisins de la vigne du ''Rocher'' ont souffert et un bout de cette vigne va malheureusement devoir être arraché ... trop vieille, trop fragile, seule une partie du ''Rocher'' sera conservée, celle plantée sur le sol granitique caillouteux et bien exposé. 

Arracher une vigne c'est arracher ses propres racines. Une très vieille vigne plantée par le grand-père ... Il faudra faire un choix, difficile !

« choisir, c'est renoncer » (André Gide), « La volonté trouve, la liberté choisit. Trouver et choisir, c'est penser. » (Victor Hugo) ...

Alors on va penser à autre chose et se tourner vers l'avenir.

 

Septembre 2017 au Crêt du Ris

« Que me fait le coteau, le toit, la vigne aride? 

Que me ferait le ciel, si le ciel était vide? ... » 

Alphonse de LAMARTINE

Septembre 2017 au Crêt du Ris

Cette belle journée de vendanges s'achève doucement ; les vendangeurs vont partir dans un moment ... pas le temps de faire connaissance - dommage. Autrefois cette période de vendanges durait une dizaine de jours et des amitiés se nouaient au fur et à mesure que la fatigue s'installait ...

« Sous ce cep de vigne qui t'aime,

O mon âme ! ne crois-tu pas

Te retrouver enfin toi-même,

Malgré l'absence et le trépas ? »

La vigne et la maison

Alphonse de LAMARTINE

'' Tiens si on s'donnait rendez-vous dans ... un an''

A suivre, d'autres histoires en septembre ...

Partager cet article
Repost0
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 14:29
Sécheresse exceptionelle !

Sécheresse exceptionelle !

... Et le soleil de cet été 2017 continue de chauffer les collines du Beaujolais ...

Les vieilles vignes tentent de résister au manque d'eau venue du ciel ; grâce à leurs très longues racines, elles puisent l'humidité contenue dans les roches granitiques souterraines, ce qui explique en partie pourquoi les feuilles restent vertes. Mais les grappes souffrent de cet ensoleillement parfois extrème, et attendent désespérément la pluie ...

Heureusement, dans une semaine c'est les vendanges !!!!

 

Le 15 août dans les vignes

Le 15 août dans les vignes

Pas de jour férié pour le Roi Soleil ...

La sirène à deux queues

La sirène à deux queues

Petite escapade pendant cet été chaud et lumineux, à Belleville-su-Saône, pour une visite de la magnifique église du 12ème siècle, dont la première pierre fut posée en 1168.

Mais c'est une si longue histoire, étonnante et passionnante qu'il faudrait plusieurs pages pour la résumer !

La Sirène à deux queues, moitié mâle, moitié femelle, elle a souvent été représentée sur les monuments du Moyen Age - quand les motifs païens ornent les édifices religieux romans ... et elle est toujours là, ayant surmonté les périodes d'inquisition et de fanatisme, à nous saluer lorsqu'on entre dans l'église par le côté.

Visite de l'église à suivre avec Guillaume de Beaujeu.

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 19:18
La récolte va être belle ... mais on attend tout de même la pluie, avec une certaine impatience.

La récolte va être belle ... mais on attend tout de même la pluie, avec une certaine impatience.

La Cadole sous le soleil de juillet

La Cadole sous le soleil de juillet

« À l’heure où la rosée au soleil s’évapore,

Tous ces volets fermés s’ouvraient à sa chaleur,

Pour y laisser entrer, avec la tiède aurore,

Les nocturnes parfums de nos vignes en fleur. »

Lamartine

La vigne et la maison

Juillet 2017 au crêt du Ris
Juillet 2017 au crêt du Ris
Juillet 2017 au crêt du Ris

Et soudain, un grain de raisin qui a commencé à mûrir ... (18 juillet)

C'est le moment tant attendu par le vigneron, la période de "véraison" . Les raisins vont changer de couleur, à leur rythme, selon leur exposition et la météo, mais quoiqu'il arrive, ils vont mûrir !!!

 

Papillon Argus (mâle)

Papillon Argus (mâle)

Un joli papillon bleu de l'été qui adore les fleurs sauvages des vignes, l'azuré - ici c'est un mâle, et sa compagne n'est jamais très loin, plus belle encore !  

Juillet 2017 au crêt du Ris

L'argus femelle, identifiable grâce à ces points oranges sur le revers de ses ailes.

Il y a une infinité de papillons argus que seuls quelques détails distinguent ...

Le granite, le sol des vins d'appellation "Beaujolais-Villages"

Le granite, le sol des vins d'appellation "Beaujolais-Villages"

Cette vieille vigne presque centenaire a été plantée sur un coteau escarpé constitué de granite dur.

Le lieu-dit exact se nomme "Le Rocher " ... on comprend pourquoi.

Seule la culture de la vigne est possible sur un tel terrain ...

Album du Musée du Prieuré de Salles
Album du Musée du Prieuré de Salles
Album du Musée du Prieuré de Salles

Album du Musée du Prieuré de Salles

Histoire du Beaujolais

Une envie de connaitre la belle histoire du Prieuré et du Cloître de Salles ? Une balade au temps des bâtisseurs du Moyen Age ...

Les XIème et XIIème sont les siècles les plus lumineux de notre histoire, mélés à notre culture et à une certaine idée de l'origine de nos valeurs.

Splendeurs de l'art roman ...

Romantisme ne vient-il pas du mot "roman" ?

L'origine du mot romantisme renvoie au substantif roman, qui, en ancien français, est synonyme de « langue vulgaire », par opposition à la « langue noble », le latin.
D'où un glissement de sens qui, dès le XIIème siècle, réduit l'extension du vocable roman aux seuls récits composés en « langue vulgaire » (ainsi, par exemple, dans le Roman de Renart).

À partir du XIVème siècle, le mot roman ne sert plus qu'à désigner des récits de chevalerie en vers, puis en prose.

Puis vient la période de l'art gothique à partir du XIIIème siècle

Exposition sur les bâtisseurs du Moyen Age

Du mercredi 14 juin au dimanche 01 octobre 2017

 

Horaires d'ouverture

Le musée est ouvert du mercredi au dimanche

Mars à novembre : 10h-12h30 et 14h-18h

Pour toutes informations, contacter le : 04 74 07 31 94

TARIFS

• 4,5 € - 3,5 € (tarif réduit pour étudiants, collégiens, lycéens)

• Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

• Gratuit le 1er dimanche du mois

Juillet 2017 au crêt du Ris

Il fallait bien que ça arrive ... samedi 22 juillet, une grêle soudaine et sournoise a blessé les raisins du coté de la Cadole. Une cinquantaine de mètres plus bas, moins de dégâts ! la grêle c'est comme la roulette russe, tu es touché ou pas ...

Mais apparemment les grains de raisin abîmés vont sécher, puis tomber ... et un peu moins de vin produit.

Histoire de vocabulaire et jeu de mots

Grêle se dit hail en anglais, et hell en anglais c'est l'enfer !

Partager cet article
Repost0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 16:25
Cerises au Crêt du Ris

Cerises au Crêt du Ris

Juin, le mois des cerises ...

Cétoine dorée

Cétoine dorée

La cétoine dorée, joli petit scarabée, avec sa  carapace vert métallisé, aux reflets dorés.

 

 

 

Beaucoup d'information sur ce joli scarabée en suivant le lien ci-dessous :

 

 

Juin 2017 au Crêt du Ris

La vigne aime la chaleur, mais attention, le sol est très sec et l'été n'est pas fini ...

Heureusement les vieilles vignes vont puiser l'humidité très loin sous terre - les racines peuvent s'enfoncer généralement à une profondeur de 2 à 5 mètres et parfois jusqu'à 12-15 mètres voire plus.

60 % des racines ont un diamètre inférieur à 1 mm, et ont beaucoup de facilité à pénétrer dans la roche granitique en décomposition du sous sol.

Nous sommes ici sur des terrains granitiques, en Appellation "Beaujolais-Villages".

 

Partager cet article
Repost0

  • Gérard

Deezer

"Tu dis que c'est l'heure de vivre,

Que le moment de vivre est court,

Que ton dieu veut que l'on s'enivre

De parfum, de vin et d'amour ! "

Anna de Noailles

 

Recherche

Visites

Compteur Global

DEEZER Crêt du Ris