Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 13:13
Octobre 2017 au Crêt du Ris

Malheureusement, il va falloir supprimer le vieux saule, car il commence à détruire les murets de la source ...

La source et le saule à gauche sur la photo

La source et le saule à gauche sur la photo

En 2005, la source était libre de s'étendre et de se répandre ...

Octobre 2017 au Crêt du Ris
Le parc du Chapitre de Salles

Le parc du Chapitre de Salles

Petite balade dans le village

La "cour noble" du Chapitre n'a pas trop changée depuis les années 1780, époque où les comtesses-chanoinesses occupaient les belles maisons situées de part et d'autre de cette grande cour.

« Que de chuchotements dans le Chapitre, que de jolis rêves, que de dénouements tendres! … L'un de ces dénouements fut le mariage d'une des jeunes chanoinesses, Alix Françoise des Roys avec un capitaine au régiment du Dauphin Cavalerie qui s'appelait Pierre de Lamartine ; le grand poète naquit de cette union et ce n'est point le moindre titre de gloire que puisse revendiquer la noble institution de Salles en Beaujolais .

A cette époque, la prieure du Chapitre était Mme Victoire Richard de Ruffey ; elle était fille d'un procureur de la Chambre des Comptes de Dijon : sa jeune sœur, Sophie. Avait épousé à seize ans, un président sexagénaire aux Comptes de Dole, le marquis de Monnier. Sophie, malgré son nom de sagesse, se lassa vite de ce morose époux ; elle s'éprit d'un turbulent gentilhomme provençal, laid, emporté, brutal, grêlé et superbe : Mirabeau ……….. »

Documents sur Salles par G. Lenotre

Paru dans le bulletin n°42 de 1910. Académie de Villefranche et du Beaujolais 

Puis ce fut la Révolution Française de 1789, et tout changea ... encore une autre histoire.

 

Rue du 11 novembre 1918

Rue du 11 novembre 1918

Ces personnages qui nous ont accompagné et que nous avons aimés ...

Jean Rochefort  (29 avril 1930 - 9 octobre 2017)

 

 

Dans un entretien à La Nouvelle République dimanche, l'acteur de 85 ans, futur président du festival du film britannique de Dinard, évoque sans retenue le temps qui passe, sa peur de perdre la mémoire et sa passion pour le beau sexe.

On l'avait quitté prêt à faire ses adieux au grand écran, on le retrouve avec un nouveau projet et plein de choses à dire.  Dans un entretien à La Nouvelle République  ,Jean Rochefort se livre sans tabous sur la vieillesse, les femmes et... le vin.

 

‘’ … Il confie notamment avoir «décliné» sur l'une de ses passions: «le beau sexe». Une passion que l'homme, marié deux fois, qualifie d' «onéreuse». «Trois pensions alimentaires c'est un sacré investissement, a-t-il déclaré. Je me suis marié une première fois à Varsovie pour arracher une fille de ministre au communisme. Je me suis pris pour Don Quichotte. Nous avons eu deux enfants. Puis il y a eu Nicole (Garcia) et notre fils Pierre. A présent, ça fait trente ans que je suis marié et fidèle.»

Autre de ses marottes à laquelle il annonce avoir renoncé pour des raisons de santé: le vin. «Amateur de vin, je l'ai été sans jamais abuser. Mais aujourd'hui, la Faculté me l'a interdit: je ne le supporte plus. C'est fini, comme les rares érections! Toutes ces petites joies enlevées nourrissent le désir de mourir.»

 

Juillet 2015

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • Gérard

Deezer

"Tu dis que c'est l'heure de vivre,

Que le moment de vivre est court,

Que ton dieu veut que l'on s'enivre

De parfum, de vin et d'amour ! "

Anna de Noailles

 

Recherche

Visites

Compteur Global

DEEZER Crêt du Ris